La caféine neutralise l’influence néfaste de la testostérone

Étude menée à la Clinique et Polyclinique de Dermatologie et Vénéréologie de l’Université de Hamburg-Eppendorf (Allemagne)

Le sexe «fort» a la peau la plus sensible! De récentes découvertes de la Clinique universitaire de Hambourg et des laboratoires de recherche du Dr. Kurt Wolff révèlent que la peau masculine est plus sensible que celle des femmes. C’est l’hormone masculine nommée testostérone qui est à l’origine de cette sensibilité. Elle affaiblit considérablement la fonction de protection naturelle de la peau et la rend plus sensible aux irritations résultant du lavage des cheveux, du rasage et de la pollution. La testostérone a également un effet néfaste sur la fonction de régénération des cellules cutanées. En effet, la peau ne peut se renouveler que plus lentement.

Lorsque la peau masculine, ou encore le cuir chevelu, est traité au moyen du complexe à la caféine, les effets néfastes de la testostérone peuvent être neutralisés. Grâce à la caféine, la peau est mieux protégée et elle se régénère plus rapidement. Ceci est prouvé par les résultats étonnants des laboratoires.

Agression de la testostérone sur le cuir chevelu

Des recherches ont été menées à l’Université de Hambourg visant à déterminer l’influence de la testostérone à l’aide d’un modèle cutané. L’état d’une peau saine entrant en contact avec de la testostérone (concentration physiologique normale de 5 ng/ml) fut évalué à l’aide de divers paramètres biologiques.

Absorption microscopique de la peau.

Links: Une barrière cutaneée intacte empéch le Rouge Nil de pénétrer.
Rechts: Le Rouge Nil pénètre par la couche de la peau ayant été affaiblie par la testostérone.


Résultat:

  • La testostérone abîme la barrière cutanée naturelle
    Sous l’influence de la testostérone, la peau parvient de plus en plus difficilement à conserver son hydratation. La «déshydratation transépidermique» augmente de façon significative.

  • La testostérone rend la peau perméable
    Un relevé a été réalisé au moyen d’un indicateur spécial‚ le « Rouge Nil », afin de déterminer si des substances pouvaient pénétrer dans la peau. Comme l’indique la photo : En cas de peau non affectée, le rouge reste à l’extérieur. La peau affaiblie par la testostérone laisse pénétrer le Rouge Nil.

  • La testostérone diminue la faculté de régénération de la peau
    La mesure de l’activité des kératinocytes a révélé que la division cellulaire était nettement réduite par la testostérone.

L’effet de la caféine contre la testostérone

Seule de la caféine a été appliquée sur le modèle cutané affecté par la testostérone. Résultat étonnant:

La caféine restaure la barrière cutanée

La «déshydratation transépidermique» a été ramenée à un niveau normal malgré l’agression hormonale. L’influence néfaste de la testostérone a quasiment totalement été éliminée.

La caféine renforce la faculté de régénération de la peau

La division cellulaire est activée de façon significative par la caféine appliquée comme l’illustre le schéma:

Résumé:

La caféine représente une protection très efficace contre les effets néfastes de la testostérone dans la peau. Grâce à un apport régulier, le fonctionnement de la barrière cutanée est maintenu et la régénération cellulaire des kératinocytes est renforcée.

J. M. Brandner, M. J. Behne, B. Huesing,  I. Moll, Int. J. Cosmet. Sci. 2006, 28, 343–347.