La chute des cheveux est la préoccupation n° 1 chez les hommes

En effet, un homme sur deux est concerné!

Pourquoi?

Dans 80% des cas, c’est l’«alopécie androgénétique» qui préoccupe les hommes. La chute héréditaire des cheveux n’est pas une maladie, mais bien une prédisposition! C’est pourquoi il n’est pas possible de la soigner définitivement, elle nécessite un traitement constant. L’alopécie androgénétique se transmet en outre de façon dominante de génération en génération. Une solution cosmétique est dès lors appropriée pour le traitement durable, car pour traiter un problème cosmétique, il n’est pas besoin de recourir absolument à des médicaments qui recèlent potentiellement le risque d’effets secondaires indésirables.

Comment survient l’alopécie androgénétique?

L’excès de testostérone qui apparaît avec la puberté fait pousser d’une part la barbe, mais affaiblit d’autre part en conséquence les racines capillaires prédisposées dans le cuir chevelu. En raison de la disposition héréditaire, on observe une hypersensibilité des racines capillaires à l’hormone testostérone DHT. Les racines capillaires ne sont plus alimentées en énergie et s’affaiblissent. Leurs phases de croissance s’écourtent et leur durée de vie se termine de façon plus précoce.

Normalement, la racine capillaire reste active pendant 8 ans (phase de croissance) et adopte ensuite une phase de repos. La racine ne retient plus le cheveu et celui-ci tombe, toutefois sans menace encore de chute de cheveux. Ensuite commence en effet une nouvelle phase de croissance; après 14 fois environ, la racine meurt complètement.

En cas de disposition héréditaire, la testostérone DHT empêche la constitution du messager énergétique cAMP qui est nécessaire pour le métabolisme de la racine capillaire. La phase de croissance s’écourte et la durée de vie de la racine se termine de façon précoce. Une formation de calvitie apparaît lorsque de plus en plus de racines meurent de cette façon.